Nos Rédacteurs :

Graceful Family – Avis Final

Mo Seok Hee (Im Soo Hyang) est la fille unique du Président du groupe MC Group, Mo Chul Hee (Jung Won Joong) et de sa 1ère épouse.

Graceful Family

Attention du spoil en veux-tu en voilà, c’est dit !

Chronique

 Corée | 2019 | Drame – Famille – Mystère | 16 épisodes

 

 Mo Seok Hee (Im Soo Hyang) est la fille unique du Président du groupe MC Group, Mo Chul Hee (Jung Won Joong) et de sa 1ère épouse. Belle, intelligente et riche. À première vue, toutes les caractéristiques de l’héritière arrogante et capricieuse. Mais derrière cette impertinence se cache une vérité bien moins reluisante : à la mort de sa mère, assassinée 15 ans plus tôt, Mo Seok Hee s’est vue exilée à New-York par son propre père et sa seconde épouse puis bannie de Corée du Sud.

L’état de santé empirant de son grand-père lui donne le regain nécessaire pour revenir à Séoul et découvrir la vérité sur la mort de sa mère ; mais son retour ne fait pas beaucoup d’heureux.

Sur sa route, elle fait la rencontre de Heo Yoon Do (Lee Jang Woo), un jeune avocat pas encore établi, un peu naïf et altruiste, dont le bureau se trouve dans le restaurant de son père. Peu après, il se fait recruter par « TOP », un département à part du groupe MC, régi par Han Je Kook (Bae Jong Ok) et composé d’ employés d’élites, qui gère les affaires de la famille Mo, ce qui inclut notamment de couvrir les nombreux comportements illégaux ou immoraux des membres de la famille.

Bien que cela contraste avec ses propres principes, Heo Yoon Do semble décidé à rester dans le groupe et à découvrir le lien entre celui-ci et sa propre mère.

[Chronique] Graceful Family

 Un premier constat, ce drama est vraiment fou. La petite fille de la famille  Mo Seok Hee est l’héritière officielle. Au début, on a un peu de mal à comprendre mais ça viendra par la suite alors je ne m’étends pas trop sur le sujet pour ne pas vous révéler les détails intéressants pour la suite. Elle est présentée comme la petite fille du grand-père (la fille de son unique fille avec sa premiere femme –  la grand-mère) ce qui la rend héritière direct puisque sa mère n’est plus.

 [Chronique] Graceful Family[Chronique] Graceful Family 
Voila qui pose le contexte. Ensuite, vous allez voir ce drama est une vraie bombe. À chaque épisode on a du remous dans cette famille de dingue.
Chaque début d’épisode pose une « analyse » du passé d’un ou de deux personnages de la famille et ce qui l’a amené à être et réagir comme il le fait aujourd’hui. J’ai beaucoup aimé ces quelques minutes sur chaque épisode qui nous aiguillent petit à petit sur la vue finale.

Pendant tout le drama, des arrivées, des départs… s’enchainent mais toujours dans l’harmonie de l’histoire. Il n’y a qu’une chose qui compte dans ce réseaux, c’est le fric et le pouvoir qu’il apporte. C’est la raison pour laquelle tout le monde se déchire.
Le TOP, l’agence qui fait la loi pour maintenir cette famille, ne les épargnes pas. La directrice du TOP, Han Je Kook est un vrai sergent. Elle manipule tout pour les besoins et le bien-être d’une entreprise qui n’est même pas la sienne. Son but est de pouvoir garder la main sur tout. Rien n’échappe à cette personne pragmatique.

[Chronique] Graceful Family 

 « Adieu Bulggogi »

[Chronique] Graceful Family

 

[Chronique] Graceful Family Mo Seok Hee joué par l’actrice Im Soo Hyang. J’aime beaucoup ce personnage. Une fille riche. Pourtant, pas arrogante. Elle a appris à vivre recluse aux Etats-Unis, coupée de tous ceux qu’elle aimait. Elle s’est forgée une carapace qui l’aide à traverser la tête haute toutes les difficultés que vont lui faire traverser le TOP. J’adore la façon dont ce personnage est joué. Elle est forte, malgré les épreuves, elle laisse derrière elle ce qu’elle a perdu pour foncer et trouver ce qu’elle cherche. Et elle en trouve bien plus encore. L’actrice est vraiment très bien dans ce rôle. Elle a la présence qu’il faut. C’est une grande actrice et ce rôle lui va vraiment très bien. J’ai trop adoré la scène  « Adieu, Bulggogi » ! Je n’en dis pas plus, vous comprendrez en la voyant. Le contraste de l’absurdité avec la scène précédente est vraiment poignante et criant de vérité, de non-dits, qui hurlent si fort. Choquant ! Au bout, on découvre avec elle, qui elle est, et on saisi mieux l’ampleur de l’affaire.

[Chronique] Graceful FamilyHeo Yoon Do, joué par Lee Jang Woo est avocat droit et sincère.
Il commence dans son métier. Il n’est pas arrivé là par hasard… c’est son histoire personnel qui l’a amené vers ce choix de métier. Cependant, leur rencontre bien que fortuite les met tous les deux sur le même chemin. Leur intérêt commun les rapproche. Ce rôle est joué très finement. J’aime beaucoup la façon dont cet acteur exprime ses sentiments, de façon discrète mais très perceptible, son regard ne ment pas, son léger sourire en dit long. Il ne sait d’abord rien mais il est très vite écoeurer par le système en place (les deux enterrements le laisse sans voix). Beaucoup de choses sont incompréhensibles ‘dans son monde’ mais il doit s’adapter aux idées du TOP pour pouvoir les battre à leur propre jeu plus efficacement. Vraiment très bien joué. Jusqu’au bout il reste droit dans ses convictions. Un acteur qui mérite d’être désormais suivi.
[Chronique] Graceful Family 

Les autres personnages important. Les deux fils du Président Mo Chul Hee :  Mo Wan Soo (joué par Lee Kyu Han), l’artiste raté et inconsidéré de toute la famille. Il est en recherche d’identité et d’acceptation depuis ses 8 ans, mais aussi le premier des fils. Le second Fils, Mo Wan Joon (joué par Kim Jin Woo) est le fils idéal pour la succession et diriger l’entreprise familiale. Je ne vous raconte pas tout pour découvrir vous-même l’ampleur du personnage… Il est froid et distant et on se demande tout le long presque ce qu’il pense vraiment… et quand on le découvre OMG. Il se cache derrière le « J’ai toujours fait ce que vous souhaitiez, mais c’est pas ma vie » ! Et bien sûr, la mère, qui elle pousse son second et « seul fils valable » vers l’avant.

[Chronique] Graceful FamilyJe n’en dis pas plus, ni sur l’histoire ni sur la conclusion, qui est ce qu’elle doit être. Vous serez sans doute surpris comme moi par ce dernier épisode qui dure plus longtemps que les autres, mais qui, pour le coup, n’a pas été bâclé. 
Les scénaristes ont pris le temps qu’il faut pour nous faire une suite très cohérente avec l’ensemble du drama. Une fin bien posée, pas vite faite comme dans beaucoup de drama, ou tout est réglé en 3 minutes. Non, ici, on règle chaque aspect de l’affaire de façon cohérente suivant chaque personnage et son implication dans l’affaire. Et on prend encore le temps de nous montrer ce que deviennent chacun des personnages emblématiques de la série. C’est vraiment agréable.

Je n’ai qu’une chose à dire, si vous ne l’avez pas vu ou pas encore commencé, foncez.

Ce drama est un vrai coup de coeur de l’année 2019.
Un des dramas que l’on a vraiment envie de conserver pour le revoir de temps à autres.
 

Rédaction: Yumiko.

 

 

Merci de voter uniquement si vous avez vu/commencé le drama ou lu l'article
[Total: 0 Average: 0]

Artistes et Tags...

Partagé le post sur...

Laisser un commentaire