Drama Coréen Love In Contract

Avis Final – Love In Contract Année 2022

Fille d'un Chabeol, elle a été élevée pour être l'épouse parfaite dont ils titreraient tous profit. Mais, le projet échoue et elle fait du mariage son métier.

Love In Contract

Corée I 2022 I Romance, Drame I 16 Épisodes

Alors qu'elle souhaite mettre un terme à sa carrière, qui consiste à se faire embaucher comme épouse par des célibataires acculés par la société, une jeune trentenaire est perturbée à la fois par son client le plus fidèle, mais aussi par une vieille connaissance qui lui fait une nouvelle proposition.

Eh oui, on se retrouve aujourd’hui avec une série qu’on avait hâte de voir : Love In Contract !

Les personnages

Maamotto : Love In Contract ne regorge pas de multiples personnages et ce n’est pas plus mal. Le téléspectateur n’est donc pas perdu parmi tout un flot d’acteurs différents. Malgré tout, trois personnages se détachent.

Tout d’abord, nous avons Choi Sang Eun (Park Min Young), l’héroïne de cette série. C’est une femme souriante, très stylée, plutôt franche mais qui a bon coeur. Je dois cependant dire que je n’ai pas vu de diversité dans le jeu d’acteur de Park Min Young. Mais ce n’est pas gênant en soi.

Puis, vient le tour de Jung Ji Ho incarné par Go Kyung Pyo. C’est le plus fidèle client de Choi Sang Eun, ils sont mariés depuis 5 ans. Bien qu’il parait froid et un peu maladroit, le téléspectateur s’attache vite à son personnage.

Et enfin, Kang Hae Jin, interprété par Kim Jae Young. C’est un acteur très en vogue, très centré sur lui-même et qui n’arrive pas à oublier son premier amour (à sens unique). Bien que j’avais hâte de voir cet acteur dans une romance où il n’interpréterait pas un sombre crétin, il s’avère que je ne l’ai pas non plus apprécié dans ce drama. Après Cheer Up, je crois que c’est l’un des SML que j’ai le moins aimé. Il me tapait vraiment sur le système. Je ne comprendrai jamais cette lubie de « forcer » en quelque sorte quelqu’un à t’aimer alors que tu sais clairement que ce n’est pas réciproque. Heureusement, il change au fur et à mesure, mais c’était trop tardif.

Kang Hae Jin

Yumiko : Concernant les personnages, je ne les re-décrit pas puisque Maamotto l’a très bien fait.

De mon côté, je trouve aussi le personnage de Choi Sang Eun assez intéressante et lumineuse. J’ai dans l’ensemble beaucoup aimé le jeu de Park Min Young, qui de mon côté ne m’a pas paru si semblable à son habitude (comme quoi un avis ne fait pas l’autre loll). Je l’ai trouvé mimi en fille délurée qui tombe soudain amoureuse et montre ses sentiments de façon assez expressive, au moins devant son miroir !

Jung Ji Ho est effectivement attachant, même si ça m’a fait plutôt drôle de le voir dans ce personnage taciturne. C’était bien joué pour le coup.

Quand à Kang Hae Jin, l’acteur, je l’ai beaucoup aimé d’un bout à l’autre, seul bémol quand effectivement il tourne maladroitement à son avantage certaines scènes, des fois que son amour de jeunesse puisse tombée quand même un peu amoureuse de lui. Après, je dois dire que j’ai trouvé qu’il s’était plutôt bien rattrapé et ses actions finales son assez touchantes.

J’avoue qu’à certains moments, j’aurais même aimé qu’elle finisse avec lui à la place du FML (perso principal).

L’histoire

Maamotto : Les premiers épisodes sont une véritables réussites. Le téléspectateur est happé par l’histoire et n’a envie que d’une chose, dévorer la suite. Mais comme tout drama actuel, ça retombe comme un soufflé. En effet, l’intrigue secondaire prend le dessus et le téléspectateur est pris d’un ennui mortel parmi toutes ses magouilles de parents richissimes. Pourtant les acteurs sont loin d’être de jeunes adultes, au contraire. Ils approchent de la quarantaine et pourtant leur vie est dictée par d’autres. C’est tout à fait malaisant. Personnellement, j’ai eu envie à plusieurs reprises de crier derrière mon écran à cause de cela. Bref, un scénario vu à mille reprises, où il y aura forcément une rupture. Rupture qui s’avère d’ailleurs incompréhensible. La romance est le vrai point faible de ce drama ! Ce qui est un comble puisque c’est censé être son thème principal. Mais j’en reparlerai plus tard.

L’histoire

Yumiko : Le départ du drama est assez bon, effectivement, ce drama passait toujours parmi ceux que je passais en premier quand ils sortaient, signe de mon attachement. Et puis, malheureusement après le 12 ça se gâte.

L’histoire d’arrière plan devient pénible, quel est l’intérêt de faire traîner ça aussi longtemps… ça ressemble à rien et je dois dire que c’est vrai que quand on nous parle romance, j’aurais parfois envie de voir une vraie belle romance, sans truc aussi chiant derrière ! C’est dit ! Oki. Du coup, la mère pénible de l’acteur, l’est jusqu’à bien trop loin pour finir par péter un câble à la fin et je me dis : ‘Omg mais ils n’auraient pas pu faire ça dès le départ et basta, ensuite ils nous laissaient avoir notre romance tranquille, avec de vraies belles scènes du couple ?! » Mais non, ce serait trop bien sans doute.

Quand à la rupture… que dire, là je suis déjà énervée, et alors, quand j’arrive au point de « la rupture », je me dis…. euh, c’est leur passion ou leur plaisir de me gâcher mes dramas ? avec leurs ruptures à deux balles qui casse tout le peu de dynamique qui restait à ce drama et qui aurait pu le rendre sympa ?!!!

Le couple

Maamotto : Ce petit couple qui nous faisait tant rêver au début a malheureusement été très mal exploité. Pour un drama qui se veut romantique, il manque cruellement de moments tendres, de toucher, de caresse, de… bisous ! Bref, très peu de rapprochements physiques ! Pourtant, Park Min Young est plutôt une maître dans l’art pour ça. Mais ici, il n’en fût rien. Une vraie déception ! Par ailleurs, je ne peux oublier de citer un couple que la scénariste s’est forcée de créer, car oui, c’était vraiment forcé. Afin que notre SML ne se retrouve pas seul quoi de mieux que de sous-entendre une romance avec un autre personnage qui s’est révélée affable jusqu’au 14e épisode. Non mais franchement, vous ne pouviez pas trouver mieux ?

Yumiko : Bon alors, le couple…

J’ai aimé ce couple, j’ai détesté le scénariste qui n’en a pas fait un truc vraiment sympa au final.

Bon en vrai, allez quand même voir le drama, il est sympa et c’est surement parce que je suis de mauvaise humeur, mais, effectivement j’aurai voulu plus de ce couple. Ils sont absolument mignons ensemble, mais y’a pas grand chose quand même dans leur relation.

La fin est un peu mignonne et drôle, ils s’aperçoivent qu’ils n’ont rien en commun, mais ça va le faire parce que c’est le couple principal.

La partie où ils préparent le mariage est assez drôle et fait bien ressortir qu’ils sont pas du tout d’accord sur rien du tout ! Et puis pour finir ils en ont rien à ciré au final, alors tout devient bien plus simple.

Concernant le couple « secondaire » qu’on aurait pu espéré ou pas et qui n’est jamais vraiment né… arf que dire ! Ça aurait pu être mieux exploité aussi, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.

Seo Hye Seung & Lee Hyung Ju
OMG leur seul contact !!!

Une seule partie m’a vraiment touchée, celle où la mère s’excuse… je n’en dis pas plus pour ne pas tout vous gâcher, mais c’était un peu émouvant.

En vrai !

On aurait aimé avoir plus de ce genre de scène !!!

C’est ça qu’on attend d’une ROMANCE !


(Arf, on sait jamais, c’est juste pour le cas où un réalisateur tomberait par inadvertance sur la critique, lol)

En conclusion, je dirais que c’est un peu mitigé, autant j’ai attendu chaque épisode car j’avais vraiment envie de voir la suite, autant l’ensemble n’est pas assez romantique ou alors, peut-être que le fait de l’avoir vu sur 8 semaines, a trop dilué le sentiment romantique, qui, s’il avait été vu sur une période plus courte y aurait gagné en dynamisme et en sentiment positif au final.

Vous me direz ce que vous en pensez. (Yumiko)

Et vous ? Vous en avez pensé quoi ?

Partagé le post sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *