Artistes et Tags

Flower of Evil – Drama Coréen 2020 avec Lee Jong-gi

Flower of Evil

Titre Coréen : 악의 꽃
Pays : Corée du Sud
Diffusion : 29/07/20 au 23/09/20

Genre : Suspense, Thriller, Romance,
Tags : Personnalité anti-sociale, Psy, Personnalité cachée, Epoux

Chaine : tvN,
16 Episodes 70 min
1 Sp entre les ép. 11 et 12


Baek Hee Sung, gagne suffisamment d’argent pour subvenir aux besoins de sa femme et de sa fille grâce à son atelier de métallurgie. C’est un mari dévoué et un père exemplaire qui se contente de ce qu’il a. Mais, il n’éprouve aucune émotion et cache un bien sombre passé. Cha Ji Won, sa femme, est inspectrice dans une brigade criminelle. Bien que son physique puisse soulever des questions quant à sa capacité à gérer les crimes violents, sa curieuse personnalité fait, que tout ceci l’excite plus que ne l’apeure; notamment lorsqu’elle fait face à des situations dangereuses. Comment réagira-t-elle quand elle découvrira la face cachée de son époux ?

Merci de voter uniquement si vous avez vu/commencé le drama ou lu l'article
[Total: 1 Average: 5]

Artistes et Tags

Vos Commentaires

1 Commentaire

  • Flower of Evil est certainement le drama 2020 qui a fait le plus parler de lui avant même qu’il ne débute. Le risque à cela, c’est que la déception peut se faire plus grande, face aux espérances qu’on lui donnait. Et ce fut mon cas. Je n’ai pas été convaincue durant la première partie (les 9 premiers épisodes environ). Je n’ai commencé à sentir une amélioration qu’à partir de l’épisode 10 puis ça a baissé de nouveau au 13ème épisode. Le scénario tient à peu près la route mais il faut admettre que beaucoup de choses sont tirées par les cheveux, qu’il y a des incohérences (adoption, grosses preuves sous les yeux mais personne ne voit rien…) et ce n’est pas très réaliste. J’ai également beaucoup de mal avec la façon de faire de la police qui nous dévoile un « je-m’en-foutisme » et une dose de violence omniprésente rien qu’entre eux (surtout dans les premiers épisodes, ça se calme par la suite). La réalisation n’est pas non plus mauvaise, bien qu’elle manque de naturel par ses gros plans dictés qui se voient énormément lorsque Moon Chae Won joue par exemple. C’est toujours la même chose, dès que les Coréens montrent une personne en stress, ils la font automatiquement se cogner l’ongle contre la dent, se ronger l’ongle, se morde la lèvre et ils zooment au maximum ce « tic » pour que le téléspectateur comprenne bien la situation. Or, ils ne se rendent pas compte que c’est d’un manque de naturel flagrant. Par ailleurs, la bande-son est placée au mauvais moment, on est surpris plusieurs fois à sursauter tellement elle surgit à des moments par forcément propices, vous savez un peu comme si on mettait la musique des dents de la mer lorsque la victime se baigne et boum… le requin vient la manger, sauf qu’en réalité cette musique angoissante apparait alors qu’ils font un barbecue dans le jardin – -« . Cela fait donc vieux jeu et me rappelle les films à suspense américains des années 1980 qui sont aujourd’hui rediffusés sur la TNT le dimanche après-midi. La façon de jouer de certains acteurs dont Moon Chae Won est à double tranchant, je la trouve très « mimiquée » ce qui réduit l’émotion qu’elle pourrait transmettre, en tout honnêteté je n’ai pas ressenti de fibre maternelle ni d’amour envers son mari, même si les mots étaient là, rien ne me touchait quand je la voyais donner la réplique ou pleurer. Son personnage n’aide pas non plus, à vrai dire, les choix qu’elle entreprend, rendent son personnage très agaçant et difficilement appréciable. Heureusement, il y a tout de même des personnages appréciables comme Do Hae Soo, le journaliste ou encore la petite Eun Ha. Par ailleurs, Lee Joon Ki rectifie le tir en interprétant à la perfection et magistralement cet homme souffrant d’un trouble de la personnalité antisociale. Les émotions par lesquelles on passe en le voyant jouer sont assez incroyables. Bref, c’est vraiment un avis mitigé dont je retiens plus de négatif que de positif… Je pense que je l’aurais apprécié si les choix et les actions du personnage féminin avaient été revus et s’ils avaient choisi une autre actrice. C’est pourquoi je ne le noterai pas.

Vos Commentaires